Accueil > résultats de recherche
Résultats de recherche

Article
Brexit, épisode II: quels sont les effets à Calais? SOIRANT Amélie NORD LITTORAL 17/01/22 Transports-Logistique
Type Article
Titre Brexit, épisode II: quels sont les effets à Calais?
Auteur SOIRANT Amélie
Référence NORD LITTORAL
Date de parution 17/01/22
Rubrique niveau 1 Transports-Logistique
Commentaire Avec le Brexit, les contrôles douaniers se sont renforcés des deux côtés de la frontière, en particulier du côté britannique. Pour les transporteurs calaisiens, comme la société RDV Transports ou la société Carpentier, la nouvelle couche de règles à respecter et les formalités à remplir ont complexifié leur travail et ralenti les échanges. Mais cette complexification leur a permis de récupérer des parts de marché car la traversée de la frontière s'est professionnalisée. A terme, est-ce que cela ne risque pas de faire baisser les échanges sur le Transmanche ? C'est encore trop tôt pour le dire, affirme Artus Galiay, représentant de la Région Hauts-de-France auprès du Royaume-Uni.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Du soleil sur les conteneurs, de gros nuages sur le tourisme transmanche DUFOURG Olivier VOIX DU NORD (LA) Ed Dunkerque 14/01/22 Transports-Logistique
Type Article
Titre Du soleil sur les conteneurs, de gros nuages sur le tourisme transmanche
Auteur DUFOURG Olivier
Référence VOIX DU NORD (LA) Ed Dunkerque
Date de parution 14/01/22
Rubrique niveau 1 Transports-Logistique
Commentaire Hier, le Grand Port maritime de Dunkerque a présenté les chiffres du trafic pour l’année 2021. Le bilan est marqué par une forte reprise : 48,6 millions de tonnes contre 45,1 millions en 2020, soit une hausse de 8%. Les conteneurs ont fait un bond de 41% par rapport à 2020, à 650 000 EVP (conteneurs équivalents vingt pieds). Les vracs liquides augmentent de 14% à 8,6 millions de tonnes. Les vracs solides progressent de 11% à 20,1 millions de tonnes. Cette hausse s’explique par une hausse du trafic vers l’hinterland très élargi du port (grande distribution, e-commerce et filière agroalimentaire vers les pays de l’Est), mais aussi par le Brexit, avec des marchandises qui sont déchargées à Dunkerque puis envoyées vers les îles Britanniques en feeders (navires de petit tonnage). Seul le trafic transmanche, pénalisé par la crise sanitaire, accuse une baisse de 7% à 13,7 millions de tonnes. Le nombre de passagers est aussi en baisse de 35% à 700 000 voyageurs, et le nombre de véhicules de tourisme chute de 54% (seulement 79 000). Enfin, la ligne Dunkerque-Rosslare, en Irlande, est un succès, avec un taux de remplissage est supérieur à 90%.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
La mission d’accompagnement des pêcheurs touchés par le Brexit démarre MYSZKA Darianna MARIN (LE) 11/01/22 Secteur agricole
Type Article
Titre La mission d’accompagnement des pêcheurs touchés par le Brexit démarre
Auteur MYSZKA Darianna
Référence MARIN (LE)
Date de parution 11/01/22
Rubrique niveau 1 Secteur agricole
Commentaire La mission d'accompagnement des pêcheurs privés de licences dans les eaux britanniques, menée par Philippe de Lambert des Granges, a démarré le 11 janvier à Boulogne-sur-Mer. Chargé de mission à l’inspection générale des affaires maritimes et détaché à la direction des pêches, il devrait s’entretenir cette semaine avec une vingtaine de professionnels dans la région (à Boulogne-sur-Mer et Dunkerque le 13 janvier), puis en Bretagne la semaine prochaine et en Normandie la semaine suivante. Philippe de Lambert des Granges a également été missionné pour établir la feuille de route du futur plan pour l’avenir de la pêche.
Fermer Fermer
En savoir plus >
Article
Les pêcheurs boulonnais dans les filets du Brexit MONIEZ Laurie MONDE (LE) 21/02/23 Secteur agricole
Type Article
Titre Les pêcheurs boulonnais dans les filets du Brexit
Auteur MONIEZ Laurie
Référence MONDE (LE)
Date de parution 21/02/23
Rubrique niveau 1 Secteur agricole
Commentaire Boulogne-sur-Mer redoute l'impact de la sortie de l'Union Européenne du Royaume-Uni sur la filière de la pêche et ses 5 000 emplois. Car les eaux britanniques sont les plus poissonneuses de l'Union européenne. Au total, 30 % des captures françaises dépendent des eaux britanniques. Un taux qui monte à 75 % pour les Hauts-de-France. Détails.
Fermer Fermer
En savoir plus >